Outils pour utilisateurs

Outils du site


20141023

Compte-rendu de la séance du 23 octobre 2014 chez Mozilla Paris

Les participants sont encouragés à résumer les travaux des différents groupes, ci-dessous.

Présentation "Degooglisons l'Internet", par Pierre-Yves Gosset, Framasoft

À propos de Framasoft

Framasoft est un association d’environ dix ans, dont l’objectif principal est la promotion de la culture libre en général et du logiciel libre en particulier. L’association est notamment connue pour avoir dressé un annuaire du logiciel libre.

Issue de l’éducation populaire, elle cherche avant tout à faire connaître, plus qu’à développer ou coder elle-même. À l’origine, Framasoft vient d’ailleurs de Fra pour Français et Ma pour Mathématiques, preuve que l’association n’a pas forcément la compétence informatique pour développer.

Au fil du temps, l’association s’est axée sur les valeurs et la culture libres. Première action en ce sens, la constitution du Framablog, sorte de Courrier International de la culture libre : il s’agit essentiellement de rassembler en un même lieu des articles sur le sujet du libre, et de les traduire.

Depuis deux ans, Framasoft met à disposition des services libres en ligne, en plus des logiciels libres, dans l’idée de liberté zéro. Par exemple avec Framapad, utilisant le logiciel libre Etherpad. Le succès de telles initiatives a finalement prouvé une chose, à savoir l’existence d’un réel besoin de services libres. C’est dans cette veine que s’est lancée la campagne Dégooglisons Internet !

Construire un discours de sensibilisation

Quels sont les dangers :

  • Espionnage (dans la vague de Snowden) : il s’agit de faire prendre conscience aux gens de la quantité d’informations qu’ils laissent derrière eux. Quand on agglomère toutes ces données, on peut alors facilement tracer des profils bien précis. Derrière la fameuse expression « je n’ai rien à cacher », on finit par menacer sa vie privée. La question mérite alors d’être retournée : plutôt que de se demander si on a en effet quelque chose à cacher, demandons-nous si des sociétés ou des gouvernements ont le droit de connaître nos vies privées.
  • Fermeture des services : au-delà du « vernis Google » que constituent les parties de codes ouvertes, la grande majorité du code est inaccessible. Impossible de savoir alors ce que les grands acteurs du web font de nos données.
  • Centralisation : la centralisation pose plusieurs problèmes notables.
    • Elle entraîne fatalement une dépendance des utilisateurs (théorie du sentier de dépendance)
    • Seuls quelques acteurs sont capables de centraliser les données, ce qui réduit grandement le nombre d’acteurs proposant leurs services (situation oligopolistique).
    • C’est un frein à l’innovation, notamment en raison du pouvoir de rachat des start-ups par les grands acteurs.

Quelle réponse ?

Framasoft, à travers Dégooglisons Internet !, propose une campagne pour :

  • Sensibiliser
  • Reprendre les services proposés par Framasoft en tant qu’alternatives accessibles et cohérentes. La cohérence se fait notamment grâce à une Charte des Services Framasoft pour un Internet libre, éthique, décentralisé, et solidaire.
  • Proposer un plan de libération du monde à moyen terme : un planning étalé sur plusieurs années pour développer tout un panel de services libres équivalents et substituables à la majorité des services utilisés sur le net aujourd’hui.

Framasoft, acteur de transition

La campagne ne propose pas de faire de Framasoft le nouveau centralisateur du web, mais bien davantage de sensibiliser les gens et encourager les bonnes pratiques. De même, Framasoft ne s’attaque pas à Google, même si le ton de la campagne le laisse supposer de manière ironique. Il s’agit encore une fois d’interroger les utilisateurs sur le danger d’une centralisation excessive.

Questions

  • Quel coût ? Il manque 15 000 € pour finir l’année. En tout, le projet se base approximativement sur 700 000 €.
  • Quid d’IndieTech ou Indie Web ? Les projets n’ont pas tant que ça en commun, Framasoft ne réalise aucune écriture logicielle, et les chartes sont sensiblement différentes.
  • Peut-on envisager un annuaire plus global à terme ? Cela fait effectivement partie des projets, mais par manque de ressources, les efforts sont focalisés actuellement sur la campagne.

En bref : Rejoignez Framasoft ! :)

Discussion entre Laurent Chemla et Tristan Nitot sur Caliopen.org

20141023.txt · Dernière modification: 2014/11/13 15:29 par nitot